Jean-Eudes Beuret

Enseignant-chercheur en gestion concertée des ressources et de l'environnement

Département Économie, gestion, société (EGS)

Unité pédagogique : Économie, gestion, société (basée à Rennes)
Unité de recherche : UMR ESO (Espaces et Sociétés)

Parcours

Jean-Eudes Beuret est professeur à AGROCAMPUS OUEST depuis 2008, après y avoir été Maître de Conférences à partir de 1997. Il a auparavant exercé diverses fonctions, notamment comme responsable de projets de coopération en Amérique Latine et en Afrique, puis comme expert à l'OCDE. Il dirige l’unité de recherche et enseignement en Développement Rural, coordonne l’option Agricultures Durables et Développement Territorial (ADT), le cursus d'AGROCAMPUS OUEST de l’International Master In Rural Development et le parcours en Gestion Intégrée des Zones Côtières de la spécialisation en halieutique. Il est spécialisé dans l’analyse et la conduite de processus de concertation autour de l’environnement, des ressources naturelles, du développement des territoires, au Nord comme au Sud. Il travaille également sur l’aide au développement en situation de conflit armé et sur la construction de la paix en Afrique des Grands Lacs. Il mène parallèlement des activités de recherche, d'enseignement et d'expertise dans chacun de ces domaines.

Activités d'enseignement

À AGROCAMPUS OUEST, ses enseignements portent sur :

  • la gestion des territoires (la problématique, les acteurs, les outils de l'action publique), avec un module portant sur la « géographie des espaces ruraux », leur dynamique et leurs nouvelles fonctions, puis un module portant sur les Collectivités Publiques Locales et les outils dont elles disposent en matière de développement territorial et de gestion de l’espace. En première année du cursus ingénieur, il coordonne une unité d’enseignement construite autour d’une semaine de terrain, visant la découverte des acteurs, jeux d’acteurs et problématiques territoriales, intitulée « analyse territoriale ».
  • la gestion concertée de l'environnement et des ressources, avec des cours qui visent l’acquisition de références pour l'action et abordent successivement les approches socio-techniques, économiques et territoriales de la gestion de l’environnement et des ressources, les dispositifs de concertation et leur architecture, la conduite des processus de concertation, les formes de désaccord et les voies de composition de l’accord, la médiation territoriale, l’évaluation des démarches de concertation.
  • la gestion intégrée des zones côtières (GIZC), avec des cours d’introduction à cette problématique et au concept de GIZC, des cours sur la gestion concertée des zones côtières, sur l’ingénierie des projets de GIZC, suivis d’une semaine de travail de terrain.
  • l'économie alternative et solidaire, avec des cours qui visent l’acquisition d'éléments de compréhension et de réflexion pour l’action. Sont abordés l’historique du modèle économique actuel et des alternatives expérimentées dans le passé, les théories utilitaristes, l’économie du don, puis les différentes formes expérimentées aujourd’hui dans le cadre de l’économie alternative et solidaire.
  • l'ingénierie des Projets Multi-Partenariaux, avec des cours visant l’acquisition d’outils pour l’élaboration de projets (notamment le « logical framework ») et leur monitoring (outils de planification–suivi-évaluation). Des cours portent spécifiquement sur les projets et programmes d’appui au développement au Sud (dispositifs de coopération, outils et démarches pour le renforcement institutionnel des acteurs locaux, objectifs et outils du développement agricole, micro-finance).

À l'extérieur de d'AGROCAMPUS OUEST, il intervient notamment chaque année dans les masters « Analyse de Projets et Développement Durable » à la Faculté des Sciences Economiques de Rennes 1, « Médiation des Connaissances Environnementales » à l’Université de Saint Quentin en Yvelines », ainsi que dans l’« International Executive Master in Development Studies » à l’Institut des Hautes Etudes Internationales et de Développement de Genève. Il réalise chaque année des formations continues pour des cadres internationaux. Dans le passé, il a par exemple animé des formations sur la concertation pour la gestion des ressources et/ou des projets au Bénin pour les agents Ouest-Africains du réseau UNESCO-MAB, en Bolivie et en Equateur dans des formations de Post-Grado en développement rural, en France dans le cadre de l’Institut Forhom, au Mali pour les agents burkinabé, sénégalais et maliens du projet « Negos ».
Il dirige actuellement la thèse de doctorat de Marion Diaz intitulée  « innovation et transition vers de nouveaux modèles d’agriculture durable : la construction collective de normes, proximités et dispositifs de gouvernance », par Marion Diaz (en cours). Dans le passé, il a notamment encadré les doctorats d’Antenora Siqueira sur « la gestion de ressources publiques dans le bassin hydrographique du fleuve Itabapoana (Brésil) : la constitution d’espaces publics », de Newton Rodriguez Da Silva intitulée « politiques publiques et facteurs déterminants de l'innovation dans le domaine de la pisciculture : analyse comparative dans les Etats de Sao Paolo et de Santa Catarina (Brésil) » ou encore de Stéphane Pennanguer intitulée « incertitude et concertation pour la gestion de la zone côtière ».

Thèmes de recherche

Depuis 1994, l'ensemble des travaux menés portent sur la place et les mécanismes, dans l'économie rurale des pays développés ou en voie de développement, de coordinations non marchandes pour la gestion concertée des espaces, ressources et biens d'environnement. Après avoir travaillé sur les coordinations non-marchandes entre l'agriculture et la société dans le cas français, puis sur les politiques de préservation et de mise en valeur des aménités rurales, Jean-Eudes Beuret a focalisé ses activités de recherche sur la conduite de processus de concertation pour la gestion de l'environnement et des ressources, avec la conception et la coordination de plusieurs projets de recherche : le projet CONCERT, financé par le Ministère de l'Environnement (2001-2005) portait sur l'analyse comparative de processus de concertation pour la gestion de l'environnement, en Bretagne. Il s'inscrivait dans la continuité d'un projet de capitalisation d'expériences de médiation territoriale financé par la Fondation de France (1999-2000). Le projet MEDISUD, financé par le Ministère des Affaires Etrangères (2003-2004). a porté sur la médiation pour la gestion concertée des ressources dans les pays en développement, à travers l'analyse comparative de plusieurs interventions d'appui à la concertation ou à la médiation territoriale, au Mali (gestion foncière), à Madagascar (ressources forestières) et en Equateur (Partage de l'eau). Le projet « Sharing Biosphere Reserves Experiences », financé par l’UNESCO (2006-2007), a permis l’analyse comparative de formes de gouvernance et de dialogue dans des réserves, dans dix pays. Jean-Eudes Beuret participe également à des projets de recherche initiés par d’autres unités de recherche : depuis quelques années, il a plutôt focalisé son attention sur la gouvernance des aires protégées, sur les conflits et concertations dans des territoires soumis à des usages industrialo-portuaires, ainsi que sur l’évaluation et l’analyse des effets des processus participatifs.
Du point de vue théorique, ces activités de recherche font appel à l’économie des proximités, l'Economie des Conventions, aux Economies de la Grandeur, à la Sociologie de l'Innovation, aux théories de la transition. Elles se placent dans le champ de l'économie hétérodoxe et font appel à d’autres disciplines (géographie, sciences politiques, psycho-sociologie), mobilisées via des collaborations avec diverses équipes de recherche. Jean-Eudes Beuret est actuellement membre de l’Unité Mixte de Recherche ESO (Espaces et Sociétés).
Jean-Eudes Beuret a également développé des recherches sur la relance économique et institutionnelle en situation de conflit armé et/ou d’instabilité chronique, en Afrique des Grands Lacs où il collabore avec plusieurs organisations locales ou sous-régionales (Organisation d’Appui à l’Autopromotion au Burundi, Pole Institute au Congo, l’Initiative de Genève pour la Paix dans les Grands Lacs à l’échelle sous-régionale).

Productions principales

Mes productions sur ResearchGate

Livres
• Torre A., Beuret J.E. (2012) Proximités territoriales, Economica, Paris, 119p.
• Beuret J.E., Cadoret A. (2010)  Gérer ensemble les territoires : vers une démocratie coopérative, Editions Charles Leopold Mayer, 185p.
• Beuret J.E., Fino D. (2009) Aide au développement et conflit armé au Burundi : pourquoi rester, comment agir ?, Graduate Institute - Karthala Eds., Genève, 166 p.
• Beuret J.E. (2006) La conduite de la concertation pour la gestion de l’environnement et le partage des ressources, Ed. l’Harmattan, 341p.
• Beuret J.E., Beltrando V., Dufourmantelle N. (2006) L’évaluation des processus de concertation : RELIEF, une démarche, des outils, La Documentation Française, 145p.
• Beuret J.E., Saika Y., OCDE (1999) Cultivating rural amenities : an economic development perspective, Paris, Ed. OCDE, 102 p. Document traduit en japonais et publié simultanément  par le Ministère de l'Agriculture et de la Forêt du Japon.

Articles dans des périodiques à comité de lecture
• Beuret J.E. (2012) « Mieux definir la concertation : du pourquoi au comment », In Revue Négociations, 2012/1, pp 45-52.
• Beuret J.E., Cadoret A. (2011), « Une gouvernance territoriale endogène de l’environnement : contours et enjeux. Près de 300 initiatives soumises à une analyse comparative », In Géographie, Économie, Société 13 (2011), pp 363-386
• Beuret J.E, (2011), « Quelles voies pour la participation du public à la conservation de la nature ? Le cas des réserves de biosphère », In Développement durable et territoires, Vol. 2 n°3 décembre.
• Cadoret A.,  Beuret J.E. (2011), « Des initiatives locales pour gérer ensemble la nature : vers une démocratie coopérative ? » In Bulletin de l’Association de Géographes Français, pp. 403-417.
• Beuret J.E. (2011), « La mise en dialogue de la nature dans les réserves de biosphère : les voies de la gouvernance », In Bulletin de l’Association de Géographes Français, pp 459-474
• Beuret J.E. (2010) « De la négociation conflictuelle à la négociation concertative : un « Point de Passage Transactionnel », In Revue Négociations, 2010/1, pp 43-60.
• Rodriguez Da Silva J.N., Beuret J.E. (2007) « Modelo teorico de analise de politicas publicas e desenvolvimento : un exemplo de aplicacao na piscicultura, In Revista de Economia Agricola, Sao Paolo, vol. 54 , n°2, pp 45-66
• Beuret J.E., Pennanguer S., Tartarin F. (2006) « D’une scène à l’autre : la concertation comme itinéraire », In Natures Sciences Sociétés 14, pp 30-42
• Rodriguez Da Silva N.J., Beuret J.E. et al. (2005) « Dynamiques de développement de la pisciculture et politiques publiques dans la Vallée du Ribeira, Etat de Sao Paolo (Brésil) », In Cahiers Agricultures, vol.14, n°1, pp 59-63.
• Beuret J.E.(2002) « A qui appartient le paysage ? ». In Nature, Sciences Sociétés, Vol.10, n°2, pp 47-53. 
• Beuret J.E., Kovacshazy M.C. (2002) « Aménagement et développement rural: au carrefour d'une demande qui s'affirme et d'une offre qui s'élabore lentement, les aménités rurales ». In Ingénieries, n° spécial 2002, pp15-23. 
• Beuret J.E., Mouchet C. (2000) « Pratiques agricoles, systèmes de production et espace rural : quelles causes pour quels effets ? » In Cahiers Agricultures, n°9, pp. 29-37
• Beuret J.E. (1999) « Petits arrangements entre acteurs… Les voies d’une gestion concertée de l’espace rural », In Natures Sciences Sociétés vol.7, n°1, pp 21-30.
• Beuret J.E. (1997) « L’agriculture dans l’espace rural: quelles demandes pour quelles fonctions? », In Economie Rurale n°242, pp 45-52
• Beuret J.E., Beuret S. (1993) « L’épargne dans l’économie paysanne de Tomina, Bolivie », In Les Cahiers de la Recherche Développement n°34, pp 24-37.
• Beuret J.E., Beuret S. (1992) « Hombre y medio : del ahorro campesino a la degradacion del medio ambiente », In Ruralter n°10, Paris, pp 133-150.
• Beuret S., Beuret J.E. (1992) « La problématique de l’épargne dans l’économie paysanne. Cas du canton de Tomina, Bolivie », In Economie Rurale n°212, pp 19-26.
• Beuret J.E. (1989) « Honduras : une révolution blanche face à la diversité des systèmes et des stratégies d’élevage », In Les Cahiers de la Recherche Développement n°24, pp 28-40.

Chapitres d'ouvrages
• Beuret J-E., 2011. Dépasser la haine, construire la paix : témoignages de paix de la région des Grands Lacs (post-face), Ed. Charles Leopold Mayer, Paris.
• Beuret J.E. (2009) « L’analyse comparative d’itinéraires de concertation : produire des références pour appuyer des dynamiques locales, In Environnement : décider autrement. Nouvelles pratiques et nouveaux enjeux de la concertation, Mermet L. et Berlan Darqué M. (dir.), Ed. L’Harmattan, pp 21-44.
• Beuret J.E. (2009) « postface », In La concertation pour la gestion durable d’une ressource halieutique, Editions du Groupe de Recherche et d’Echanges Technologiques, Etudes et Travaux n°21, Paris, pp 136-141
• Beuret J.E. (2008) « Des sociétés qui s’impliquent et s’engagent : la démarche participative », In Les Sciences de la conservation, Barbault R. Dir., Ed. UNESCO
• Pennanguer S., Beuret J.E., Tartarin F., Sabourin A. (2008) « Se confronter pour construire ? Itinéraire d’un conflit en mer d’Iroise », In Territoires de conflits : analyse des mutations de l’occupation de l’espace, Kirat T. et Torre A. dir., Ed. L’Harmattan, pp 227-252.
• Beuret J.E. (2006) « Dialogue and concertation in biosphere reserves : issues and challenges, In Biodiversity and Stakeholders, Antona M., Beuret J.E., Bille R., Bouamrane M., Etienne M., Ishwaran N., Levrel H., UNESCO Ed., Série Notes techniques, n°1-2006, pp 8-21
• Pennanguer S., Fontenelle G., Tartarin F., Beuret J.E. (2006) « Acteurs, concertation et territoires : le cas de la Baie du Mont Saint Michel », In Pêche et aquaculture : pour une exploitation durable des ressources vivantes de la mer et du littoral, Chaussade J. Guillaume J. Eds., Presses Universitaires de Rennes, pp 519-532.
• Beuret J.E. (2004) « Qui doit participer, à propos de légitimité », « lorsque les acteurs refusent de se parler, offrir un support de dialogue : la médiation miroir», « RELIEF, un outil d’audit appliqué à des processus de concertation », In Guide pratique du dialogue territorial, Barret P., Paris, Fondation de France, 136 p.
• Beuret J.E., Kovacshazy M.C.(2004) « Amenity-based development policies: Future stakes » In Amenities and Rural Development, Green G., Marcoullier D. Ed., Edward Elgar Publishing, Coll. New Horizons in Environmental Economics, pp 33-47.
• Beuret J.E. (2003) « La gestion concertée de l’espace rural : médiations locales et politiques d’appui », In Concertation, Décision, Environnement : regards croisés, vol.I, Billé R., Mermet L. Eds, La Documentation Française, pp.21-38
• Beuret J.E. (1996). « Burundi : quand l’aide matérielle ne suffit pas », In Entre urgence et développement : pratiques humanitaires en question, Ed. Karthala, pp 153-155. 

Mémoires diplômants
• Beuret J.E. (2008) La construction collective de proximités et d’institutions, Synthèse des travaux de recherche présentée en vue de l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, 171 p.
• Beuret J.E. (1998) Agriculture et qualité de l’espace rural : coordinations, conventions, médiations, Thèse de doctorat, ENSAR-SPDR, Rennes, 340p + annexes.