Sophie Herpin

Enseignant-chercheur en  bioclimatologie et microclimat urbain

Département Milieu physique, paysage, territoire (MilPPaT)

Unité pédagogique : Physique des transferts et bioclimatologie
Unités de Recherche :

Parcours

Ingénieur diplômée de l’Ecole Centrale de Lille en 2004, je me suis spécialisée en mécanique des fluides avec un Master International à l’institut von Karman de Bruxelles en 2005. Mon doctorat, obtenu en 2009 en cotutelle internationale entre l’Ecole Centrale de Lille et l’université Monash à Melbourne, a porté sur l’étude de l’influence du nombre de Reynolds sur l’organisation de la turbulence de paroi. J’ai ensuite travaillé 6 ans en entreprise au centre de R&D de Décathlon, comme ingénieur de recherche puis comme responsable R&D sur le confort thermique du sportif et la conception de produits aux propriétés thermiques innovantes. J'ai ensuite souhaité poursuivre ma carrière dans  l'enseignement et la recherche académique. Après un poste de chercheuse contractuelle CNRS à l'Ecole Centrale de Nantes en 2016 sur la couche limite atmosphérique en milieu urbain, j'ai intégré Agrocampus Ouest comme maître de conférences en 2017. Mes thématiques de recherche et d'enseignement sont axées sur la bioclimatologie et le microclimat urbain.  

  • depuis 2017 : enseignant-chercheur à Agrocampus Ouest
  • 2016-17 : chercheuse contractuelle CNRS à l’Ecole Centrale de Nantes
  • 2009-15 : ingénieur de recherche puis responsable R&D à Décathlon
  • 2009 : doctorat en cotutelle internationale de l’Ecole Centrale de Lille et de l’université de Monash à Melbourne
  • 2005 : Master international de l’Institut von Karman à Bruxelles, spécialité aéronautique/aérospatial
  • 2004 : ingénieur de l’Ecole Centrale de Lille

Activités d'enseignement

Formation initiale (L1 au L3) : météorologie, bioclimatologie, hydraulique et résistance des matériaux.
spécialité (M2) : microclimat urbain, confort thermique, bénéfices climatiques du végétal en ville

Thèmes de recherche

  • Étude du microclimat urbain et du confort thermique en ville
  • Transferts d'eau et d'énergie dans le continuum sol-plante-amtosphère
  • Méthodes de mesures optiques (Vélocimétrie par Image de Particules, Vélocimétrie Laser Doppler) pour l'étude du champs de vitesse et de la turbulence en milieu urbain

Programmes de recherche

URBINAT (H2020 2018-2023)

Ce projet s’attache à la régénération et à l’intégration de zone urbanisées défavorisées par l’utilisation d’un catalogue de solutions basées sur la nature, à la fois innovantes et inclusives,  avec le bien être physique, mental et social comme objectif principal. Les interventions s’intéresseront aux espaces publics et à la co-construction, avec les citoyens, de "corridors santé" sociaux et naturalisés dans les quartiers existants.

CLISETICS (ADEME - Région Pays de la Loire - RFI Objectif végétal 2018-2022)

Ce projet a pour objectif de mieux comprendre et de quantifier les services écosystémiques climatiques rendus par les arbres en ville (rafraîchissement /atténuation îlots de chaleur urbain) en conditions de confort hydrique. Pour répondre à ces objectifs, 2 volets y sont abordés :
1. Une caractérisation et une quantification des processus bio-physiques qui interviennent dans les transferts d’eau et d’énergie dans le continuum sol-arbre-atmosphère à partir de campagnes de mesures menées sur un modèle à échelle réduite (rue canyon arborée à l’échelle 1/5ème en milieu extérieur) en considérant des arbres bien irrigués,
2.  La modélisation de la dynamique de ces transferts et de leurs conséquences sur l’îlot de fraîcheur généré par les végétaux selon une approche de climat distribué de type CFD

URBANPIV (2018 Starter UBL)

Adaptation de la méthode de mesure par Vélocimétrie par Image de Particule Stéréoscopique (SPIV) à des mesures en milieu extérieur et sur des champs de grandes dimensions (2m*2m) pour étudier l’écoulement de l’air  dans une rue canyon.

URBANTURB (ANR 2015-2019)

Analyse du couplage dynamique entre la canopée urbaine et la couche de surface atmosphérique turbulente.  Caractérisation fine des écoulements de couche limite se développant dans et au-dessus de la canopée urbaine et identification des mécanismes d'interactions entre la basse atmosphère et la canopée urbaine afin. Développement de nouvelles stratégies de modélisation et de prédiction.

Publications

Mes publications sur HAL